Derrière les ponts et les routes se cache le travail minutieux des technologues en génie civil. Daniel Ouellet est de ceux-là. Sa plus belle réalisation? Avoir conçu un aéroport dans le nord du Québec, pour transporter le personnel et les équipements d’une mine.

« Quand on modélise une route en trois dimensions, on travaille au millimètre près. »

Même si ce n’est pas lui qui pose l’asphalte sur les routes ou qui coule le béton pour bâtir un pont, Daniel aime construire. Chez Roche ltée Groupe-conseil, il travaille à la conception des infrastructures. Pour y arriver, Daniel travaille de concert avec l’arpenteur, l’ingénieur et le dessinateur. « C’est un travail d’équipe qui demande beaucoup de réflexion. »

Des données sur le terrain

Ce n’est pas parce qu’il travaille derrière son ordinateur que Daniel est confiné à son bureau. Au contraire. Il a notamment dû boucler ses valises et se rendre dans le nord du Québec pour concevoir cet aéroport. Sa mission sur place? Effectuer des relevés sur un terrain préalablement choisi par les ingénieurs. Il faut tenir compte des normes aéroportuaires très complexes, tout en protégeant une frayère à saumons située à proximité du site.

Un métier qui peut mener loin

« Les étudiants sont souvent surpris du nombre de portes qui s’ouvrent à eux », confie Guylaine Maltais, coordonnatrice du département de technologie du génie civil au cégep de Trois-Rivières. « Ils peuvent travailler à l’extérieur ou dans un bureau, mais ils feront souvent les deux. Les stages d’été sont stratégiques. Les étudiants en profitent pour se spécialiser, et les employeurs se jettent sur les recrues, car il y a une pénurie incroyable de candidats dans ce métier. »

Des perspectives exceptionnelles

De nouveaux créneaux se développent pour les technologues en génie civil : les entreprises du secteur de l’environnement les intègrent à leur équipe de services professionnels, scientifiques et techniques. De plus, la vigueur de la demande devrait se maintenir au cours des prochaines années en raison des nombreux travaux d’infrastructures urbaines.

Pour obtenir plus d’information sur ce métier, cliquez ici.

Ces extraits du Palmarès des carrières 2009 sont publiés grâce à la collaboration de Septembre éditeur.

 

 
© Gouvernement du Québec, 2009.